//
you're reading...
Divers/Stuff/مختلفات, Langue(s) / Language(s) / لغات

Le bon plan du jour

Petit article aujourd’hui, alors que je suis dans les préparatifs pour un départ outre-manche, vers la perfide Albion … Pour passer le diplôme « CertTESOL » de Trinity College, qui est l’équivalent du CELTA : tout un tas d’acronymes pour désigner des diplômes reconnus par le British Council pour enseigner l’anglais comme langue étrangère. Le fait d’être validé par le British Council aide, théoriquement, à l’embauche (affaire à suivre donc). Je joue donc les traîtres à la patrie, après avoir compris à travers mes séjours ici et là que l’anglais était très demandé, et que j’aurais trouvé du travail dans l’enseignement de l’anglais où que je sois, pour un peu qu’un diplôme de ce genre atteste de mes compétences … (D’autant plus que je ne suis pas une « native speaker »).

J’aurais pu être prof de français, certes, ne serait-ce que par principe, surtout moi qui bataille pour le multi-linguisme et qui me plaint en permanence de la façon dont l’anglais force sa place dans le monde arabe. Mais cela ne veut pas dire que je suis contre l’anglais : je suis pour le respect de toutes les langues. Donc un menu rédigé intégralement en anglais et rien qu’en anglais dans un restaurant de Mascate me donne de l’urticaire, mais que quelqu’un veuille apprendre l’anglais pour s’enrichir et enrichir sa vie, en plus d’autres langues et sans mépris pour sa langue maternelle, est tout à fait louable.

Mais plusieurs autres raisons que le simple argument du marché m’ont poussé vers cette certification anglaise et je ne saurais vraiment les expliquer en l’espace d’un article, mais me voilà donc partie outre-manche, à Oxford plus précisément, et si beaucoup de choses me fascinent dans ce pays, je redoute cependant la météo …

Mais l’info principale du jour, le bon plan de la rentrée, concerne toutes celles et tous ceux qui voudraient apprendre et pratiquer le dialecte syrien tout en faisant une bonne action, et ce pour une somme raisonnable : jetez un coup d’oeil à ce site, NaTakallamPar les temps qui courent, avec ces histoires atroces de réfugiés morts sur nos plages, voilà un très bon moyen d’agir.

Fondé par trois spécialistes de l’enseignement et apprentissage des langues de Columbia et originaires du moyen-orient, il s’agit d’un projet monté en partenariat avec une ONG libanaise, Sawa4Syria. ONG que j’ai accompagné dans quelque unes de leur (très bonnes et très efficaces) actions sur place au Liban, fondée par une brillante activiste libano-syrienne. Ce projet est donc prendre des cours d’arabe dialectal via Skype (ou autre logiciel) avec les réfugiés syriens se trouvant actuellement au Liban : cela leur donne du travail rémunéré dans un pays où le chômage règne, et où les perspectives de vie sont plus que dures pour les réfugiés … L’heure de cours coûte environ 15 dollars, ce qui ne représente pas un coût excessif pour un français « moyen », mais qui peut nourrir toute une famille pendant une semaine là-bas. Le site est rédigé en anglais, mais puisque ce projet est basé au Liban, j’ose penser que si vous envoyer un message en français, il devrait y avoir quelqu’un quelque part qui pourra vous répondre …

En tous cas, il faut voir l’avantage premier d’un tel cours : vous n’aurez pas forcément à faire à un professeur d’arabe avec de l’expérience (mais j’imagine que parmi les réfugiés, il y en a), mais plutôt à quelqu’un qui ne vous parlera en rien d’autre qu’en arabe, ce qui reste à mon avis le top. Et si vous êtes comme moi, stressé(e) à l’idée de devoir parler et rien comprendre de ce qu’on vous répond, le tout via internet, rappelez-vous juste que vous n’êtes pas seul(e), et que la personne, de l’autre côté de l’écran, ne vous veut à priori que du bien ! Et sera même enchanté de pouvoir vous aider, comme il ou elle pourra, à vous apprendre sa langue … (Ils sont en tous cas plutôt habitués à ce que personne ne se soucie vraiment de leur existence).

Bref, vous voulez apprendre le dialecte levantin ? Voilà la meilleure solution du moment !

Publicités

À propos de Luisa Noor

Graduate Student, Middle East fan ( yes, it does exist, and it's not even a sickness ), languages fan, traveller, future social anthropologist/ film-maker/ writer ... Etudiante, fan du moyen orient ( ben oui, ça existe aussi ), fan de langues, voyageuse, future anthropologue / réalisatrice / écrivain ...

Discussion

2 réflexions sur “Le bon plan du jour

  1. Bonjour,

    J’aimerais vous demander quelques informations sur le métier d’enseignant d’anglais langue étrangère. Je suis récemment diplômé d’un diplôme universitaire français langue étrangère, afin de pouvoir enseigner le français langue étrangère. Cependant, tout comme vous, j’ai l’impression que l’anglais est beaucoup plus demandé, et ce, même dans les pays arabophones (où j’aimerais justement pouvoir enseigner). Je me demande donc s’il ne serait pas intéressant de me lancer aussi dans une formation afin de pouvoir passer le même diplôme (ou l’équivalent) que vous. Le soucis est que mon niveau d’anglais a considérablement baissé, et que par conséquent, je devrais reprendre depuis les bases (même si je comprend une bonne partie je ne suis pas à l’aise à l’oral).

    Vous qui connaissez déjà la méthode assimil, que pensez-vous de la méthode assimil anglais ? Il y a les 2 niveaux (débutant et perfectionnement). Pensez-vous qu’il soit intéressant de réétudier la langue anglaise à travers cette méthode ? Puis par la suite, approfondir ses connaissances avec d’autres méthodes.

    Je suppose que le niveau requis pour préparer le CELTA doit être assez élevé : quels conseils me donneriez-vous pour me préparer efficacement ? Tout en sachant que je ne pense pas pouvoir aller vivre un moment en Angleterre pour une immersion dans la langue.

    Merci.

    Publié par Sofiane | septembre 18, 2015, 18:38
    • Bonjour !
      Tout d’abord je m’excuse du retard de ma réponse … L’installation anglaise a été un peu longue.
      Si vous avez un diplôme FLE vous devriez avoir bien moins de soucis que moi pour trouver un poste de prof de français : a tout ce que j’avais postule, il fallait ce diplôme que je n’avais pas et que je n’ai pas le temps d’obtenir. Là certification anglaise, en un ou trois mois, était plus dans mes cordes. Si vous pensez tout de même vous diriger la dedans, prenez soin de passer le CELTA (test de Cambridge) ou un CertTESOL (test de Trinity College), les deux seuls valides par le British Council et donc reconnus (et souvent demandes obligatoirement) partout.
      Pour s’y inscrire et que l’anglais n’est pas notre langue maternelle, il faut en général avoir un bon niveau au TOEFL ou IELTS. (En gros il faut avoir à peu près le niveau C1/C2). Donc vous pouvez effectivement vous rafraîchir la mémoire avec la méthode assimil (que je n’ai jamais utilisé pour l’anglais mais au vu des autres langues que j’ai étudié avec, cela devrait être très bon).
      Ensuite il faut surtout s’entourer au maximum de la langue : séries, émissions, livres …
      Le CELTA et le CertTESOL sont en tous cas disponibles un peu partout dans le monde, comme à Paris où même Beyrouth où je m’étais renseignée.
      Dernière remarque : pour donner des cours de français contre rémunération, puisque vous êtes qualifié, vous pouvez vous inscrire sur le site « italki » : ils ont l’air de chercher des profs de français …
      Bonne journée
      وكل عام وأنتم بخير !

      Publié par Luisa Noor | septembre 24, 2015, 08:58

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :